• Cyril Sche Sulken

      Salut à tous,

      Ainsi venez-vous découvrir celui qui se cache derrière les lignes. Je me présente donc : Cyril Sche Sulken, anciennement Nausea. Passionné par l'Histoire et l'art sous différentes formes, j'ai entrepris d'insuffler une vie littéraire aux idées qui peuplent mes pensées.

      En 2007 a germé Fatalis, saga d'un genre que je me plais à nommer la fantaisie noire historique, où je concilie mon amour pour la période médiévale à celui du fantastique. Mon travail a commencé à porter ses fruits le 12 novembre 2012, jour où j'ai publié le Temps de Malheur, premier tome de la tétralogie. Un an et demi plus tard, je poursuivais ma route avec le Temps de Langueur. Le troisième opus est prévu pour la fin 2016 et le quatrième lui succédera vers 2018 pour achever ce qui a été commencé.
      En parallèle à cette série romanesque, j'écris sans prétention des nouvelles, du théâtre et des poèmes. Certains de ces textes trouvent leur point final, d'autres prennent poussière en attendant leur heure. L'inspiration ne me manque pas et bien d'autres projets fourmillent, tels qu'un roman historique sur l'un de mes ancêtres, un autre de fantasy ou encore une novella ésotérique.

      Je publie mes œuvres en auto-édition et j'opère seul sur l'intégralité de ce qui les concerne, qu'il s'agisse du travail de relecture, de la conception graphique ou de la maquette du produit. Je m'investis de tout mon cœur afin de proposer des livres de qualité, tant par leur aspect extérieur que par leur contenu.

     

    Nausea

    Cette section est en cours de travail.

     

    Une citation qui me correspond :

    « Moi j'ai bâti une forteresse quand même. Kaamelott, ça s'appelle. J'ai été chercher des chevaliers dans tout le royaume... En Calédonie, en Carmélide, à Gaunes, à Vannes, au Pays de Galle... J'ai fait construire une grande table, pour que les chevaliers s'assoient, ensemble. Je l'ai voulue ronde, pour que personne ne se retrouve dans un angle ou en bout de table. C'était compliqué, alors j'ai essayé d'expliquer ce qu'était le Graal, pour que tout le monde comprenne. C'était difficile, alors j'ai essayé de rigoler, pour que personne ne s'ennuie. J'ai raté.
    Mais je veux pas qu'on dise que j'ai rien foutu, parce que c'est pas vrai.
    »
    Kaamelott - Livre V - Arthur