• De l'Esthétique Vestimentaire dans Fatalis

    La part historique de Fatalis est volontairement riche et précise, afin de définir un cadre cohérent pour l'intrigue. Cela affecte notamment, comme vous l'aurez remarqué, les descriptions vestimentaires des protagonistes. Las de voir un pseudo-Moyen Âge pareil à celui que nous présente le plus souvent la culture populaire, j'ai tenu à ce que l'essentiel soit retranscrit avec un maximum d'exactitude. Inutile de vous décrire le long travail de recherche qui a accompagné l'écriture de la saga.

    Contrairement aux idées reçues, l'ère médiévale n'est pas figée dans le temps et dénuée d'évolution. Rappelons qu'elle est établie sur une période de près de mille ans, et l'idée même d'un millénaire sans développement est tout simplement inconcevable. Les personnes ayant vécu au temps des invasions vikings s'habillaient différemment de celles qui peuplent les chroniques de Hasbrin, elles-mêmes étant différentes des contemporains de la Guerre de Cent Ans - et ce sans compter que ces habitudes changent d'un peuple à un autre !
    Voilà un peu moins d'un an, j'ai déjà rédigé un article sur la mode vestimentaire au XIIIème siècle qui a connu un certain succès, notamment au sein des cercles de reconstitution historique. Ici, je vais me charger d'illustrer les habits que l'on peut croiser dans l'époque précise du récit (c'est-à-dire de 1232 à 1246). Cet article évoluera au fil du temps et sera complété par des croquis réalisés par moi-même, qui montreront les personnages de l'histoire sous toutes leurs coutures...